Chronique d’été : une réunion de quartier à Gentilly

Quartier Victor Hugo - Gentilly

Il y a quelques temps, les habitants du quartier Victor Hugo ont pu trouver dans leur boîte aux lettres une feuille imprimée pour les inviter à une réunion du Conseil de quartier. Conseil prévu un jeudi de juillet à 16h00.

Ne travaillant exceptionnellement pas ce jour-là, j’ai pensé me joindre à ce Conseil parmi les habitants puisque j’étais disponible. Créneau réservé dans mon agenda, je prévois d’y arriver quelques minutes plus tôt.

Je me présente donc à la maison des familles où est prévue cette réunion un peu avant 16h00 et là, surprise : l’agent d’accueil qui me reçoit très agréablement, ne semble pas du tout au courant de cette réunion. Hum…

Heureusement, un Conseiller municipal arrive à ce moment-là. Il nous annonce que des deux Maire-adjoints prévus, l’un ne viendra pas et l’autre aura une heure de retard. Hum, hum…

La question qui se pose c’est celle de lieu d’installation pour que cette réunion se déroule. 16h10 arrive une camionnette qui doit installer un barnum dehors à la demande d’un Maire-adjoint (!) Nous voilà sauvés !!!

De là, deux tables et quelques chaises sont installées. Le Conseiller municipal y pose sa pile de publications du projet de ville et nous voilà prêt pour accueillir les habitants.

L’endroit est agréable : l’agora devant la maison des familles est verdoyante en cette saison. Il y a comme un air de vacances : il fait beau et le lieu est calme. Peut-être, un peu trop calme. Toujours aucun habitant. Hum, hum, hum…

Il y a bien des passants mais ils ne semblent même pas remarquer le dôme blanc du barnum et pas le moins du monde intéressés par le fait de voir deux personnes assises sous un grand parasol au milieu d’une placette. Ce n’est même pas un bistrot éphémère : pas de citronnade !

Devrions-nous les haranguer ? En tout cas, le chaland passe indolent et indifférent.

Au bout d’une heure de discussion à bâtons rompus avec ce collègue du Conseil municipal qui n’habite pas le quartier et souhaite le découvrir, sans perspective de la venue d’un quelconque autre élu, je me décide à partir. Un peu plus d’une heure de rencontre sans personne, me paraît raisonnable. De plus, j’ai quelques occupations à reprendre.

Je traverse donc le jardin Victor Hugo pour rentrer chez moi. Il est d’autant plus agréable avec l’été et me vient une pensée :

Une réunion pour rencontrer des habitants presqu’au milieu du mois de juillet un jeudi à 16h, quelle drôle d’idée !

En effet, soit les habitants sont en vacances et donc, pour certains, partis hors de Gentilly. Soit ils travaillent et ils ne sont sûrement pas là en plein milieu de l’après-midi. Un mercredi, il y aurait peut-être eu quelques parents ne travaillant pas ce jour-là mais un jeudi ?!

Il a tout de même été prévu :

  • l’impression de l’invitation sur papier glacé en couleur
  • sa distribution dans toutes les boîtes aux lettres du quartier
  • la mobilisation d’un employé municipal pour la livraison, l’installation puis la reprise du barnum.

Tout ceci a un coût.

C’est toujours une très bonne chose de rencontrer les habitants et les Conseils de quartier sont les poumons de la démocratie locale. En revanche, tous ces coûts engagés pour ne rencontrer personne, pour un résultat nul, pose question sur l’intérêt des habitants vis-à-vis de l’offre de la municipalité actuelle.

Il serait intéressant d’avoir connaissance du budget engagé pour cette manifestation. A l’heure où l’on cherche des économies partout.

Mais ça, ce sera une affaire beaucoup plus compliquée : la transparence n’est pas de mise à Gentilly. Il n’y a qu’à voir les remarques sévères de la Chambre régionale des Comptes et la lenteur des réponses qui y sont apportées. C’est laborieux.

Pourtant l’argent public, c’est l’argent de tout les habitants. La somme des impôts que tout le monde paye, directement ou indirectement. Il est donc nécessaire dépenser chaque euro avec précaution.

Mais, c’est l’été, il fait beau… alors n’en parlons plus !

 

Par Véronique Bertrand,

Conseiller municipal


Join the Discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.