A bientôt Madame Quême

Janine Quême

Lors du Conseil municipal du 28 juin 2018, Janine Quême, doyenne du Conseil et conseillère municipale du groupe Gentilly-Entente depuis 27 ans a annoncé sa démission. Le groupe que je préside, souhaite lui rendre ici un hommage, pour ces années de dévouement et d’engagement.

La vie de l’opposition dans un Conseil municipal est toujours un rôle ingrat. Cantonné à donner un avis qui n’est que très rarement écouté et à défendre des convictions face à une majorité qui ne les partagent pas. A fortiori à Gentilly où les avis sont tranchés et les positions souvent idéologiques plus que pragmatiques. C’est donc avec une certaine admiration que nous tenons à saluer les 27 ans de mandat de Janine Quême dans l’opposition au sein du groupe Gentilly-Entente. Discrète dans ses prises de parole, elle en est d’autant plus respectée et écoutée sur les bancs du Conseil comme en dehors.

La parole de « Madame Quême » comme beaucoup l’appellent a toujours été bienveillante et soucieuse du Bien Commun. La qualité de vie a été son cheval de bataille au cours de ces 27 années : soucieuse du fleurissement de la Ville et plus particulièrement du Plateau, de la propreté des rues et des décorations de Noël. Pour tenir aussi longtemps, seul l’amour de Gentilly et de ses habitants vous animent.

27 ans, c’est une longue tranche de vie et Janine s’est partagée entre son rôle de Conseiller municipal, d’épouse, de mère et de grand-mère ! Des moments de bonheur accompagnant son mari, qui m’a précédé à ce rôle de chef de file de l’opposition et des moments plus cocasse comme lors de la dernière élection présidentielle où les époux tenaient le même bureau de vote pour des candidats différents ! Entre tout cela, elle continuait de trouver du temps pour l’aide aux devoirs des enfants de l’école du quartier.

En réalité, Janine Quême est d’une génération où tout va toujours bien, où l’on ne se plaint pas. Même quand la maladie vous atteint. Vous l’apprenez au détour d’une conversation et vous vous rendez compte qu’elle a affronté, sans se plaindre, des épreuves que vous ne soupçonniez pas.

C’est également une détermination de fer, héritée de ceux qui ont façonné l’Oranais, sa terre natale. Une détermination qui vous pousse à ne s’arrêter que quand le travail est accompli et que vous pouvez « avoir la satisfaction de rayer la tâche sur votre liste ».

Si l’opposition municipal, au sein du Conseil municipal, sera rayée pour Janine en tant que tâche accomplie, nous savons pouvoir continuer à compter sur elle. Elle l’a dit lors de son dernier Conseil municipal, elle garde encore l’espoir que l’équipe qu’elle a choyée, préparée et accompagnée dans l’opposition, puisse, dans un avenir proche, devenir une majorité pour Gentilly.

Nous sommes honorés de sa confiance et les Gentilléennes et les Gentilléens seront ravis de continuer à compter sur elle. Même sans mandat, ne changeront pas : sa gentillesse, son humour et son dévouement. Merci Janine.

 

Bel été et bonnes vacances à chacun !

 

Par Benoît Crespin,

Président de Gentilly-Entente


2 comments on “A bientôt Madame Quême


  1. Jean-Louis Gérus dit :

    Je lis avec un immense plaisir ce bel hommage que Madame Quême mérite au-delà de ce que vous imaginez. Et je suis bien placé pour le dire, puisque j’ai siégé à côté d’elle pendant treize années, de 2001 à 2014, au conseil municipal de Gentilly. Mais cet hommage s’inscrit dans une expérience de vie plus longue encore, puisque je l’ai rencontrée dès 1977, aux côtés de son mari, Philippe Quême, qui conduisait déjà la liste “Gentilly Entente” à l’élection municipale de cette année là ! Nous n’avons pas la même sensibilité politique, certes, mais la tolérance reste une valeur que nous partageons largement, et c’est ce qui a guidé nos relations au service de l’action politique qui a été menée sous la bannière de l’Entente pendant tant d’années. Il manque toutefois une mention à l’hommage qui précède, sans doute en raison de la tyrannie des signes qui contient l’expression. Je veux rappeler que Madame Quême a longtemps siégé avec constance et obstination au conseil d’administration du Centre Communal d’Action Sociale. C’est l’institution la plus importante de la cité, après la commune elle-même et son conseil municipal, et il est nécessaire que l’opposition municipale y soit représentée ! Merci à elle d’avoir aussi “rayé” cette tache de la liste !
    Nous avons en commun la date du 22 septembre 2016, date à laquelle nos engagements respectifs ont été reconnus officiellement en mairie. Dix-neuf années pour moi, vingt-sept pour vous … parce que j’ai pris ma retraite avant l’âge, sans doute. Félicitations, Madame Quême, pour tant de constance, d’assiduité et de longévité dans l’action ! Puis-je vous embrasser ? Je le fais très amicalement !

    1. Guy Soubrillard dit :

      Très beaux textes, sobres, attachants et empreints de beaucoup de délicatesse pour Mme Quême et ses engagements qui ont su susciter beaucoup de respect de la part de tous.
      Merci pour une attitude positive qui doit rester une référence pour créer les conditions d’un dialogue qui devrait être déterminé, mais aussi apaisé pour pouvoir être entendu. C’est un vrai enjeu actuellement

Join the Discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.